PageRank Actuel
repetitions


assommm
association
operettes
opéra
concert

Liens

L'Asso M.M.M

Association Mosaïque Musicale Malouine

  

Bienvenue

Acccès Privé

Mosaïque Musicale Malouine

Operette 2016

La Fille du Tambour Major

  

Opéra-comique en trois actes de Jacques Offenbach

livret d’Alfred Duru et Henri Chivot, créé en 1879

----

Mise en Scène de Frank T'HEZAN

Direction Musicale: Jean-Louis TOUCHE

Chef de Choeur: Isabelle GINET-BESNARD

Ballet Coryphée dirigé par Guylène LOUVEL

----

Argument

La scène se passe en Italie, en 1800.

Acte I

Jardin d'un couvent à Biella. Alors que ses consoeurs prient, Stella une jeune pensionnaire, fille du duc Della Volta, revient du potager et partage avec elles son butin. C'est l'enthousiasme parmi les pensionnaires car Stella a réussi à se procurer une chanson interdite sur les Français qui libéreront l'Italie du joug des Autrichiens. Surprise par la prieure, Stella est punie et mise au pain sec et à l'eau. Arrive, paniqué, Grégorio, le jardinier, annonçant que les Français approchent : les occupantes décident de fuir au couvent de Santa-Maria tout proche.

Une compagnie de soldats français - parmi lesquels le tambour Griolet, le tambour-major Monthabor, le lieutenant Robert et Claudine, la vivandière - entre dans le couvent désert. Alors qu'ils cherchent un dîner, les soldats découvrent Stella. Rassurée par leur bonne figure, elle les emmène vers le cellier, le potager et le poulailler promettant « de leur faire les honneurs du monastère ».

Griolet, ancien tailleur, retient Claudine pour laquelle il se meurt d'amour et à qui il promet un nouvel uniforme, mais celle-ci a décidé d'aimer Robert. Monthabor les met en garde contre le mariage, lui qui a divorcé, et dont la femme a disparu avec leur fille.

Entre alors le Duc Della Volta accompagné du marquis Bambini, il vient chercher sa fille Stella promise en mariage au marquis. Les soldats, partis au couvent Santa-Maria, reviennent avec les pensionnaires, et malgré les protestations de tous, Stella quitte le couvent emmenée par son père et le marquis Bambini.


Acte II

Dans le palais du duc Della Volta à Novare. Alors que le duc et la duchesse préparent le mariage de Stella, arrivent Griolet, Monthabor et le lieutenant Robert muni d'un billet de logement. Fâché par l'accueil du duc, Monthabor, souhaite voir la duchesse qu'il reconnaît alors comme sa première femme. Après un moment d'hésitation, elle lui déclare que Stella n'est pas sa fille. Suspicieux, Monthabor tente, auprès de la malheureuse Stella, de faire renaître ses souvenirs d'enfance. Cette dernière découvre avec joie qu'elle est la fille de cet ancien teinturier aux mains « tantôt jaunes…tantôt bleues… ». Les invités arrivés, Stella, plutôt que de signer le contrat, se présente dans le costume de vivandière que Griolet a confectionné pour Claudine et affirme : « je suis mamzelle Monthabor, la fille du tambour-major ! ». Elle quitte précipitamment la maison avec les soldats français.


Acte III

Le Final de l'opéra-comique, le 3 septembre 2006, à Ath, Belgique. Troupe « Les Matelots de la Dendre »

Premier tableau - L'hôtellerie du Lion d'Or à Milan. Robert et Claudine se cachent dans une auberge de conspirateurs tenue par Clampas. Claudine, habillée en paysanne, les quitte pour aller en reconnaissance chez un ami « Rue Bonifacio, 27… » et voir s'il est possible de sortir de la ville.

Arrive le duc Della Volta à la recherche de Stella, puis Griolet, en monsignor italien, Monthabor, en capucin et Stella en cocher. Les deux ecclésiastiques recueillent les confidences du duc et lui annoncent, afin de l'éloigner, qu'ils ont vu une jeune personne ayant le signalement souhaité « Rue Bonifacio, 27… ». Arrive alors la duchesse qui confie au capucin - Monthabor - qu'elle aime encore son premier mari… Voulant les protéger, elle leur donne un sauf-conduit qui leur permettra de quitter la ville en sécurité. Robert est malheureusement arrêté.

Deuxième tableau - Une place à Milan. Le duc pense avoir retrouvé sa fille alors que c'est Claudine costumée qu'on lui amène. Il accepte de relâcher Robert en échange de la promesse de sa prétendue fille d'épouser le marquis. Robert, amoureux, dénonce cela et révèle sans le savoir que c'est Claudine qui est sous le voile. Heureusement, on entend le Chant du départ au loin : les Français entrent dans Milan. Stella peut épouser Robert, et Claudine se décide à accepter Griolet.