Carlo di ANGELO


D’origine italienne, Carlo Di Angelo, après avoir étudié à Agrigente puis à Palerme, arrive en France où il s’inscrit au Conservatoire de Metz puis au Conservatoire national de région de Rouen où il obtient, en qualité de ténor, un Premier Prix de chant, d’art lyrique et de solfège.

Après audition il est engagé à l’opéra de Wallonie de Liège puis au théâtre du Châtelet à Paris où il crée l’opérette « Gipsy » de Francis Lopez avec José Todaro, interprétant le rôle principal durant une trentaine de représentations. Dans ce « Temple de l’opérette » il chantera deux ans puis assurera la mise en scène de « Gipsy » pendant quatre années de tournées en Belgique et en France. Le Directeur de l’Opéra de Lille lui donne le rôle d’Alfredo dans « la Traviata ».

Il obtient ensuite le rôle principal dans « l’Opéra d’Aran » de Gilbert Bécaud au Grand Théâtre de Reims où il restera six ans, assurant les mises en scène de quatre-vingt quatre opéras, opérettes et opéras-comiques et interprétant plus de quarante-cinq œuvres : »Le Pays du sourire », « Le baron Tzigane », « La Périchole », « La grande Duchesse de Gerolstein »….

Il est l’interprète de la chanson écrite par Wladimir Cosma pour le film « L’Animal » avec J.P. Belmondo et Raquel Welsh. A la suite d’un tour de chant à l’Olympia, il se voit confier, par le réalisateur Jacques Rozier, le rôle d’acteur et de chanteur dans le téléfilm « Joséphine en tournée » avec des acteurs renommés de la Comédie Française.

Il est l’invité de diverses émissions télévisées célèbres telles que « Sacrée Soirée » ou « Dimanche Martin » et « La Chance aux Chansons» de Pascal Sevran pendant plusieurs années.

En 1992, à la demande Francis Lopez, il réalise la mise en scène de « Sissi » à l’Opéra de Québec et au Théâtre Maison Neuve de Montréal.
En 1993 les différents rôles qu’il interprète lui permettent de parcourir le monde jusqu’à l’Ile Maurice. En 1994 il retourne au Canada et met en scène « Le Chanteur de Mexico ».

En 1995, pour commémorer le 50ème anniversaire de la création de « La Belle de Cadix » le Théâtre Mogador de Paris lui confie la mise en scène de cette œuvre qu’il produira ensuite au Théâtre Saint Denis de Montréal. Les tournées sont nombreuses dans les théâtres de France, Belgique, Italie, Canada…

Lors de la saison 1997-1998 il crée en France l’opéra fantastique « Les Contes d’un buveur de Bière » de Ronny Coutteuvre et du compositeur Gérard Jouannest d’après l’œuvre de Charles Deulin, conteur en Flandres. En 1999 le théâtre du Palais des Beaux Arts de Charleroi lui confie l’interprétation de chansons inédites dans une nouvelle production, l’opérette « L’Amour chante à Mallory » du compositeur Michel Vanherk.

En 2000 deux grands évènements se sont déroulés dans la carrière de Carlo di Angelo : la création mondiale en Belgique de l’opérette « Deux cœurs à Paris » de M. Vanherk et le tournage d’un nouveau film de J. Rozier avec Jean Lefèvre intitulé « Fifi Martingale » qui sera sélectionné au Festival International de film de Venise « La Mostra » en septembre 2001.

Ensuite les spectacles de chants et les mises en scène se succèdent dans divers théâtres en France et à l’étranger : Marseille, Lyon, Grenoble, Genève, Bruxelles, Charleroi, Verviers, Montréal. La discographie de Carlo di Angelo compte quatre albums CD d’opérettes. En 2008 il a chanté en Espagne, à Grenoble, Lyon, Paris, joué « Le Secret de Marco Polo » au Théâtre du Palais des Beaux arts de Charleroi, « Le Pays du sourire » à Dinard et en Belgique, « Le Prince de Madrid » à Bruxelles, et des extraits d’opérettes aux Emirats Arabes Unis. Il sera à Bordeaux pour les fêtes de fin d’année. Pour 2009 mise en scène de « Gipsy » à Dijon, rôle principal et mise en scène du »Chanteur de Mexico » à Bruxelles ; La Route Fleurie à Grenoble. En 2010 , il met en scène : « La Chauve Souris », « L’Auberge du Cheval Blanc » ; « La Veuve Joyeuses ». En 2011, il a chanté « Gipsy », mis en scène et chanté « La Veuve Joyeuse » et « La Chauve Souris ». Jusqu’en 2013, il mettra en scène et chantera « Le Chanteur de Mexico », « La Veuve Joyeuse » à l’ile Maurice, puis à Bruxelles « Andalousie », « Carmen », « La Périchole », « La Vie parisienne » et « La Belle de Cadix ». Carlo Di Angelo est un ténor hors du commun.

Il possède la souplesse et la sensibilité pour s’épanouir aussi bien dans l’oratorio et dans l’opéra que dans l’opérette viennoise, et tant dans le domaine du très fécond Francis Lopez que dans celui du très exigeant Jacques Offenbach.

Après avoir chanté plusieurs rôles principaux pour Mosaïque Musicale Malouine, il met en scène, depuis 2007, l’opérette annuelle à Saint-Malo.